Uber prévoit la mise en circulation de taxis volants avant 2023 en collaboration avec la NASA et l’US Army

Lors d’un sommet organisé les 8 et 9 mai 2018 à Los Angeles aux Etats-Unis, l’entreprise technologique américaine Uber spécialisée dans le domaine des transports a présenté son projet de création de taxis volants Uber Air rapporte France 24. 

Le projet est mené en collaboration avec l’US Army et la NASA. La première aidera au développement de véhicules volants électriques silencieux capables d’être en mouvement dans les villes sans perturber les citadins. La seconde travaillera à la mise en place d’une régulation de l’espace aérien prenant en compte la présence des Uber Air.

Le projet de Uber est d’élaborer des engins capables de voler à environs 600 mètres au dessus du sol à une vitesse pouvant atteindre les 240 km/h, et ce, pour des trajets courts d’un maximum de 100 km. Les appareils auront également besoin d’un système de recharge rapide pour assurer un trafic régulier.

Cinq entreprises du domaine aéronautique prennent également part à ce projet. Le fabricant américain de drones Aurora Flight, le géant brésilien de l’aviation Embraer ainsi que trois start-up : Pipistrell Aircraft, Bell et Karem.

Uber souhaiterait que le début des tests techniques de ses appareils puisse se faire en 2020 et leur mise en circulation en 2023. Pour cela, il faudrait qu’Uber puisse acquérir la technologie adéquate et obtenir des autorités américaines qu’elles mettent en place une législation régulant la circulation des Uber Air. Il faudra aussi qu’Uber puisse réunir des pilotes d’avion ou d’hélicoptère qualifiés ou les former afin de pouvoir assurer les 1000 décollages par heure visés.