Téhéran dément les accusations du Maroc et les qualifie de “prétexte”

Aujourd’hui 2 mai 2018, dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères iranien, Téhéran a démenti les accusations du Maroc concernant le soutien iranien au Front Polisario.

“Les remarques du ministre des Affaires étrangères marocain sur une coopération entre un diplomate iranien et le Front Polisario” sont “mensongères”, est-il indiqué dans le communiqué.

Les autorités iraniennes considèrent que “cette affaire est totalement dénuée de fondement” et que ces accusations servent de prétextes au Maroc pour la rupture des relations diplomatiques.

Pour rappel, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annoncé mardi que l’Iran et le parti chiite libanais Hezbollah avaient accordé un soutien au Front Polisario en entraînant ses combattants et en lui fournissant des armes, rapporte Sputnik France.