Tahar Chérif El-Ouazzani (entraîneur de l’USM Bel Abbés) : «Fier de ma première Coupe en tant qu’entraîneur »

Dans une interview accordée à Casbah Tribune, l’entraîneur de l’USM Bel Abbés, Tahar Chérif El Ouazzani,est revenu sur la victoire de son équipe en finale de la Coupe d’Algérie face à la JS Kabylie (2-1).

Il s’agit du deuxième trophée que remporte Bel Abbés après celui de 1991 face à cette même équipe de la JSK (2-0).

Chérif El-Ouazzani a tout d’abord exprimé sa joie de soulever ce trophée, le premier pour lui en tant qu’entraîneur : « ce que je peux vous dire, c’est que je suis fier et content pour la première Coupe d’Algérie que je remporte en tant qu’entraîneur et aussi pour les joueurs » avant de poursuivre : « Ça a été une belle victoire contre une bonne équipe de la JSK. Ils n’avaient  pas perdu depuis cinq  matchs. A son arrivée, l’entraîneur Bouzidi leur a apporté l’envie de gagner. Il s’agit de la deuxième finale après celle de 1991, jouer contre la JSK n’est pas facile ».

«Content pour le club et les supporters »

Pour l’entraîneur de Bel Abbés, cette victoire revient surtout à la grande volonté de ses joueurs : « Mes joueurs étaient très concentrés, ils ont appliqué les consignes. La volonté de gagner y était, on était présents sur le terrain on a marqué de beaux buts. On a raté un penalty par manque de chance. On dit qu’une finale ne se joue pas mais elle se gagne, mon équipe a joué et a inscrit de beaux buts. On est contents pour le club et les supporters ».

« Honorer l’Algérie en Afrique »

La Coupe en poche, à présent, il faut se tourner vers l’avenir et là encore, pour Chérif El Ouazzani, de nouveaux défis attendent son équipe : «  Le club a grandi, l’année prochaine il jouera sur trois fronts. On aura également la Coupe d’Afrique, qu’il faudra bien gérer. Il y a aussi le Championnat pour lequel il faudra établir une feuille de route et surtout mettre les moyens financiers pour avancer dans de bonnes conditions et honorer l’Algérie en Afrique » a-t-il conclu.