Suite aux innombrables problèmes signalés; L’AADL s’adosse sur l’ANSEJ pour améliorer la gestion des sites

L’Agence nationale pour l’amélioration et le développement du logement (AADL) et l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (Ansej) ont signé, ce mercredi à Alger, une convention permettant aux micro-entreprises de participer aux actions de gestion des citées « AADL 2020 » pour une durée de quatre ans.

Cette convention s’inscrit dans le cadre de l’accord-cadre signé le 12 novembre dernier entre le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville et le ministère délégué auprès du Premier ministre chargé de la micro-entreprise relatif à l’encouragement et au soutien des micro-entreprises, à accéder à la demande publique et à bénéficier de la sous-traitance dans le cadre de projets à caractère public dans le secteur de l’habitat.

La convention a été signée par le Directeur général de l’ADDL, Tarek Belaribi, et le Directeur général de l’ANSEJ, Bououd Mohamed Cherif, en présence des cadres des deux institutions et du Directeur général de l’entreprise « Gest Immo ».

La convention vise l’amélioration des prestations et la promotion et la qualité de la gestion des sites de l’AADL après les multiples doléances reçues par l’Agence de la part de citoyens.

L’opération aurait d’ores et déjà démarré pour les cités livrées en 2020 et sera étendue ultérieurement à toutes les autres afin que les cités AADL à travers le territoire national soient gérées « in fine » par des entreprises Ansej, a précisé M. Belaribi dans une déclaration conjointe avec le directeur général de l’Ansej, à l’issue de la signature de la convention.

Après avoir indiqué que la convention s’étendait jusqu’à 2025, le responsable a souligné que « la finalisation du cadre juridique de l’opération permettra sa mise en œuvre de manière optimale à travers les différentes wilayas du pays, pour ensuite confier d’autres opérations aux entreprises Ansej spécialisées dans les travaux de bâtiment, de plomberie, de peinture, etc. ».

Selon M. Belaribi, impliquer des entreprises Ansej sur le terrain ne veut pas dire renoncer au rôle de la société GEST.IMMO AADL, filiale de l’AADL chargée de la gestion immobilière.

Il s’agit plutôt de créer une synergie entre les deux parties pour assurer de meilleurs services de gestion de ces cités, a-t-il expliqué.

Pour sa part, le Directeur général de l’Ansej, Mohamed Cherif Bououd, s’est félicité de cette opération qui permet aux micro-entreprises, a-t-il dit, de participer à la commande publique, dans le cadre général du Plan d’action gouvernemental 2020/2024.