Révision de la constitution : Les algérois boudent les bureaux de vote !

A Alger centre, et plus précisément dans le cartier du premier mai  les centres de vote on été boudé par la population, des taux de participation très faibles, il était alors 14h quand nous avions fini de faire un premier tour des lycées et autres écoles primaires ayant hébergé cette échéance nationale.

à titre d’exemple : à l’école Mohamed Zekal, un centre de vote dédié aux femmes, le taux de participation a été de 1% à peu prés, un centre qui compte 2960 inscrites, sur lesquelles seulement 50 ont voté.

l’école Ahmed Skoutouri compte 4000 inscrits, à 14h pétante, 80 avaient voté jusque la, soit un taux de participation de 2%

Aissat Idir, un centre important car comptant pas moins de 5243 inscrits, il était 12h30 quand le chef de centre nous avait communiqué les statistiques suivantes : un taux de participation de 1.36% traduisant quelque 71 personnes ayant voté sur le total potentiel.

pour le centre Mohamed Mada, qui est aussi un centre important comptant un grand nombre d’inscrits, un nombre que nous n’avons pas pu obtenir, cela dit, ce centre a jusque la obtenu le meilleur score, avec 320 personnes ayant voté.