Procès en appel des Kouninef : des peines de 10 à 18 ans de prison ferme requises par le procureur général

Le procureur général près la Cour d’Alger a requis jeudi 24-12-2020 des peines allant de 10 à 18 ans de prison ferme, assorties d’une amende de 8 millions de DA avec la saisie des biens à l’encontre des frères Kouninef et Keddour Ben Tahar, gérant du groupe KouGC, poursuivis notamment pour « trafic d’influence », « blanchiment d’argent » et « obtention d’indus avantages ».

Une peine de 18 ans de prison ferme plus une amende de 8 millions de DA a été requise à l’encontre de Redha Kouninef.

Une peine de 15 ans de prison ferme, et une amende de 8 millions de DA, a été requise contre Karim-Abdelkader et Tarek-Noah Kouninef, alors qu’une peine de 10 ans de prison ferme assortie d’une amende de 8 millions de DA a été requise contre Keddour Ben Tahar.

Pour rappel, Réda, Abdelkader-Karim et Tarek-Noah Kouninef, ainsi que le gérant du groupe KouGC, Keddour Ben Tahar, dont les trois frères sont propriétaires, sont jugés pour plusieurs chefs d’inculpation dont « trafic d’influence », « blanchiment d’argent », « obtention d’indus avantages », » détournement de fonciers et de concessions », et « non-respect des engagements contractuels dans la réalisation de projets publics ».

Ils ont été condamnés, en première instance par le Tribunal de Sidi M’hamed, à des peines respectives de 16, 12, 15 et 8 ans de prison ferme avec des amendes de 8 millions de DA chacun et la saisie des biens à l’intérieur et à l’extérieur du pays.