Pourquoi Abdelmadjid Tebboune a été transféré en Allemagne dans un avion français ?

Mercredi 28/10/2020 Abdelmadjid Tebboune a été transféré en urgence de l’hôpital militaire de Ain Naadja, et conduit directement en Allemagne, au célèbre hôpital  Krankenhaus Merheim à Cologne, afin qu’il puisse recevoir les meilleurs traitements possibles concernant les maladies respiratoires, aucune information officielle n’a cependant été donnée concernant la nature de la maladie dont souffre le président algérien, ni dans quelles circonstances il a été déplacé, qui plus est, dans un avion français, et non algérien, selon des sources officieuses, c’est donc par un procédé d’élimination et d’enchevêtrement de données que plusieurs suppositions sont faites, et qui laissent toutes présager que l’état de santé de Abdelmadjid Tebboune est grave !

Probablement atteint du virus Corona-Covid 19, avec symptômes avérés, il aura fallu uniquement 3 jours pour que l’état du président se dégrade sérieusement, à tel point qu’il ait fallu le transporté dans un autre pays, l’Allemagne aura été le choix de destination, dans un hôpital de réputation mondiale concernant les maladies respiratoires.. à tel point aussi, qu’il faudra un avion français affrété spécialement pour ce transfert délicat, afin de sécuriser l’opération, un avion justement qui disposerait de toutes les commodités sanitaires et médicales pour pouvoir faire face aux complications les plus graves, celle d’un stade avancé de contamination au covid19, par une personne visiblement à terrain favorable, avec des poumons faibles.. Cette personne n’étant autre que le président algérien Abdelmadjid Tebboune.

C’était donc un avion médicalisé français qui a transporté Abdelmadjid Tebboune jusqu’à l’aéroport Konrad-Adenauer de Cologne/Bonn, en Allemagne Cet avion est un jet de la société française Airlec Air Espace.

Il s’agirait d’un Hawker 1000B Elixir, l’un des avions médicalisés les plus performants au monde

Affrété depuis Bordeaux en France l’avion atterrit à l’aéroport militaire de Boufarik aux alentours de 16 heures pour redécoller quelques minutes plus tard vers Cologne/Bonn en Allemagne.

Néanmoins, jusque-là, la communication de la présidence de la république algérienne s’est résumé à dire que l’état du président était stable, et qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter..

Le dernier communiqué en date stipule :

“Le président de la République commence à recevoir un traitement approprié dans l’un des plus grands hôpitaux spécialisés allemands, et son état de santé est stable et n’est pas préoccupant”