Plusieurs sites pornographiques sont désormais inaccessibles en Algérie

Plusieurs sites pornographiques sont désormais inaccessibles en Algérie.  Houda-Imane Faraoun, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, a rendu cette décision effective, apprend « Observ’Algérie »

La société nationale de télécommunication Algérie Télécom (AT) et les opérateurs de téléphonie mobile Mobilis, Ooredoo et Djeezy, ont été informés de la décision. «Seuls quelques sites pornographiques très populaires en Algérie ont été bloqués à l’image du géant Pornhub, en guise d’un test avant de généraliser la mesure» ajoute la même source.

Houda-Imane Faraoun a plaidé depuis sa nomination à la tête du secteur pour la censure des sites à caractère pornographique et/ou violents. Cette mesure ne pouvait être prise unilatéralement par la tutelle sans une législation et une décision de justice, a t-elle affirmé dans plusieurs occasions.

En 2016, Houda Imène Feraoun s’exprimant à l’Assemblée Populaire Nationale (APN), avait déjà appelé les députés à envisager une loi qui autorise le blocage des sites pornographiques ou ceux incitant à la violence ou à la discrimination raciale.