Les “pays de merde” réclament des excuses à Donald Trump

Les ambassadeurs du groupe africain à l’ONU ont exigé dans un communiqué au langage très fort, “rétractation” et “excuses” au président américain Donald Trump, condamnant ses propos “racistes” rapportés la veille sur l’immigration en provenance de “pays de merde”.

Après une réunion d’urgence qui a duré quatre heures, le groupe se dit à l’unanimité « extrêmement choqué » et « condamne les remarques scandaleuses, racistes et xénophobes » de Donald Trump « telles que rapportées par les médias ».

Le groupe exige ainsi « rétractation et excuses ». Il se dit « préoccupé par la tendance continue et grandissante de l’administration américaine vis-à-vis de l’Afrique et des personnes d’origine africaine à dénigrer le continent, et les gens de couleur ».

C’est lors d’une réunion sur l’immigration avec des parlementaires à la Maison Blanche que Donald Trump s’est emporté jeudi sur l’immigration en provenance de « pays de merde », des mots qu’il a partiellement contestés.