Ouverture du procès ‘Khashoggi’ : Cinq peines de mort requises, et Ankara accuse Riyad de vouloir étouffer l’affaire

Selon les médias officiels saoudiens, les onze assassins présumés du journaliste dissident Jamal Khashoggi ont assisté aujourd’hui 03 janvier 2019, à leur première audience devant le tribunal de Riyad, la capitale saoudienne.

L’agence de presse saoudienne officielle a déclaré que le procureur général du pays, avait requis la peine de mort pour cinq des 11 suspects.

Les procureurs ont déclaré quant à eux que les suspects avaient assistés à l’audience avec leurs avocats.

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu a annoncé via la chaine d’information Al Jazeera, que le bureau du procureur saoudien n’a jamais communiqué d’informations sur ces 11 personnes arrêtées.

“Cette décision de condamnation à mort semble être orchestrée, elle ne sera probablement pas bien accueillie par Ankara, car cela signifiera que l’Arabie saoudite empêchera ces personnes de parler.” Avait-il annoncé au micro de Sinem Koseoglu (reporter d’Al Jazeera d’Ankara).

Des questions subsistent également au sujet du rôle du prince héritier saoudien Mohammed bin Salman dans cette l’affaire.

Pour rappel:

La Turquie a demandé l’extradition de 18 Saoudiens arrêtés dans leur pays et soupçonnés d’implication dans le meurtre.

 Mais l’Arabie saoudite a répondu qu’il n’était pas question d’extrader des citoyens saoudiens en Turquie en affirmant que les suspects seraient jugés dans leur pays.