Marche des étudiants : Arrestations, gardes-à-vue, et Procès verbaux qui incitent à ne plus manifester

La marché des étudiants de ce mardi 12/05/2021 a été encore une fois avortée, les éléments de la BNPG se sont carrément postés devant la sortie de la gare Agha, et toutes les artères de la ville, pour faire un travail de physionomistes, et interpeler les personnes susceptibles de prendre part à la 116eme marche des étudiants.

On ignore le nombre exacte des interpellations, une chose est sure, elles sont nombreuses, une centaine d’après nos estimations.

Abdenour Ait Saïd s’est rendu en fin d’après-midi au commissariat du 5eme à Bab El Oued pour essayer de prendre des nouvelles de ses amis, il a été arrêté lui aussi.

Il a ensuite été libéré vers 23h du soir, avec : Lyes Kebouche et Anis Benramdane, tous relâchés du commissariat 5 ème (Bab El Oued).

Les téléphones portables des étudiants Lyes Kebouche et Anis Benramdane sont confisqués.

L’étudiant Touati Seifeddine et 12 autres personnes relâchés du commissariat de police Rouiba.

D’autres sont maintenus en garde-à-vue

Mohamed Salah Chouia placé en garde à vue au commissariat 5 ème de Bab El Oued

Les jeunes conduits au commissariat de Beaulieu, ont refusé de signer les engagements sur honneur de ne plus prendre part aux marches non autorisées, ils sont donc maintenus en garde à vue.

CNLD