Libye : des migrants subsahariens vendus aux enchères

La CNN a publié le 14 Novembre une vidéo prise en caméra-cachée par ses reporters en Libye. La vidéo montre une vente aux enchères de jeunes migrants subsahariens destinés à l’esclavage organisée par des passeurs.

Dans un domaine non loin de la capitale Tripoli, les journalistes ont assisté à la vente de jeunes hommes à des sommes allant de 500 à 700 dinars libyens (400 à 500 USD). Au cours de leur enquête, les investigateurs de la CNN ont pu repérer plusieurs sites où ce genre de ventes sont organisées et certains d’entre eux se trouvent dans des territoires contrôlés par le gouvernement d’entente nationale.

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits humains Zeid Ra’ad Al Hussein a déclaré : « La souffrance des migrants détenus en Lybie est un outrage à la conscience humaine ». Dénonçant la collaboration de l’Union Européenne avec la garde côtière libyenne, il a ajouté : « La politique d’assistance de l’UE à la garde côtière libyenne pour l’interception et le rapatriement des migrants est inhumaine ».

Les autorités libyennes ont ouvert une enquête officielle, vendredi 17 novembre, en réaction à la diffusion du reportage sur la chaîne américaine.

La nouvelle a suscité de vives réaction dans les heures qui ont suivi sa publication à l’exemple de celle d’Alpha Blondy qui a déclaré sur son compte Facebook en s’adressant aux dirigeants africains et appelant une réaction de l’Union Africaine : « Nous sommes surpris et stupéfaits par votre silence devant la situation révoltante, humiliante et inacceptable que vivent vos ressortissants ».