Les Médias Francophones Publics unissent leurs voix pour réclamer la libération du journaliste Khaled Drareni

La condamnation du journaliste Khaled Drareni, le 10 août 2020, à trois ans de prison ferme avec une amende de 50.000 da a permis de voir naître une forte mobilisation qui dépasse les frontières de l’Algérie.

Dans un communiqué rendu public ce lundi 17 août, l’organisation Les Médias Francophones Publics (Les MFP) a annoncé son « association » au soutien du journaliste indépendant Khaled Drareni.

Pour l’organisation « Il est intolérable que des journalistes soient pris pour cible en raison de leur activité professionnelle ».

Les MFP qualifient cette condamnation « d’atteinte grave à la liberté de la presse » avant de poursuivre : « quel que soit le lieu d’exercice de leur fonction, la sécurité et l’indépendance des journalistes doivent être assurées afin qu’ils puissent exercer librement leur profession. »

Les signataires sont : « Radio France, TV5 Monde, Arte, France Médias Monde, France Télévisions, Groupe Média TFO, Radio-Canada, RTBF, la Radio télévision Suisse, Télé-Québec, TV5 Québec Canada. »