Le prix Nobel de médecine décerné à deux chercheurs pour leurs travaux sur le cancer

Le prix Nobel de physiologie et médecine 2018 a été attribué à l’Américain James P. Allison et au Japonais Tasuku Honjo pour leurs découvertes ayant permis de faire avancer les connaissances dans le traitement du cancer, a annoncé lundi 1er octobre l’Académie royale des sciences de Suède.

Chacun de son côté, les deux scientifiques se sont évertués à « appuyer sur les bonnes touches » du système immunitaire de façon à lui permettre de « neutraliser des micro-organismes étrangers », a précisé le jury Nobel.

Pour rappel :

Les cancers se développent en prenant en défaut notre système immunitaire, chargé de défendre l’organisme contre les agressions. Celui-ci est capable de reconnaître une tumeur maligne, mais les lymphocytes T cytotoxiques, des globules blancs spécialisés, ne parviennent pas à l’éliminer. Cela est dû à l’environnement tumoral qui dérègle le mécanisme d’activation des lymphocytes T. Il les empêche de migrer vers la tumeur et de l’attaquer. Cette action inhibitrice vis-à-vis des cellules du système immunitaire est notamment due à une protéine dite CTLA-4.

Les travaux de James Allison se sont focalisés sur la mise au point d’un anticorps monoclonal, l’Ipilimumab, spécifiquement dirigé contre la protéine CTLA-4