Le président Tebboune parle de 6000 à 10000 milliards de dinars dans le circuit informel, et comment les récupérer

Le président Tebboune a déclaré qu’il existe entre 6000 et 10000 milliards de dinars d’argent de l’économie informelle qui serait hors circuit bancaire, un argent qui se serait amassé pendant 15 ans suite à la « banqueront » qu’avait connu la trésorerie du pays pendant la décennie noire, une situation suite à laquelle il était devenu facile de renflouer une économie parallèle assoiffée de liquidités, une chose cependant : « nécessaire » pense alors le président, qui rajoute que «  c’est le gouvernement algérien qui a alimenté l’économie parallèle, suite à l’arrêt de la machine en 1991,1992.

Aujourd’hui, le président Tebboune se dit optimiste quant à la récupération de cet argent dans le circuit économique réel du pays, que ce soit à travers les banques islamiques, ou encore les banques classiques, il appuie cette vision par une plus grande stabilité du pays après les élections législatives qu’il annonce pour juin, une plus grande stabilité qui permettrait une meilleure confiance entre le peuple et les institutions, dont les banques.