Le FFS se sépare de sa députée Salima Ghezali à cause d’un article écrit sur Gaid Salah

La députée du FFS à Alger Salima Ghezali a été exclue de son parti à cause d’un article qu’elle avait écrit et publié sur le site d’information éléctronique Tout Sur l’Algérie (TSA), à propos du général de corps d’armée Ahmed Gaid Salah,  Commentant son exclusion, elle déclare ce dimanche 14 octobre. :  « C’est une exclusion du parti pour avoir écrit un article, publié par TSA, sans demander leur aval, parait-il. Je n’ai pas à demander la permission à qui que ce soit pour défendre les principes qui sont les miens et qui, je le croyais, convergeaient avec ceux du FFS. S’ils ont glissé quelque part que la soumission à la direction primait sur les convictions militantes, c’est leur souci, pas le mien ».

Le 13 août 2018, Salima Ghezali a signé en tant que journaliste et écrivaine une tribune dans TSA sous le titre « Réponse au général de corps d’armée Ahmed Gaid Salah ». Elle reprochait notamment au vice-ministre de la Défense et chef d’état-major de l’ANP de « défendre un système autoritaire et corrompu (…) qui s’acharne à désorienter la société, à détruire le politique et à coloniser le militaire ». « Ils m’ont sanctionnée parce que j’ai utilisé, comme toujours, comme depuis que j’ai appris à parler, ma liberté d’expression pour défendre un principe théoriquement sacré au FFS qui est la primauté du politique sur le militaire, et autre, la plate-forme de la Soummam », a-t-elle souligné.