Larbi Zitout et Amir DZ condamnés à dix ans par contumace

L’ancien diplomate en fuite à l’étranger, et membre fondateur du mouvement Rachad, Mohamed Larbi Zitout, le cyber-activiste Amir Boukhars, plus connu sous le pseudonyme d’Amir DZ, ainsi que le militaire déserteur Mohamed Benhalima, ont été condamnés à dix ans de prison par contumace avec émission d’un mandat d’arrêt international à leur encontre, selon la même source.

L’activiste Sami Dernouni, proche aussi  du mouvement Rachad,  a été condamné ce mardi à deux ans de prison ferme par le tribunal de Tipaza, pour les accusations suivantes : « complot visant à renverser le régime »,  « financement étranger »,  «incitation à attroupement non armé » et « publications de fausses informations », cite alors le journal Liberté l’avocat de Sami Dernouni, Me Ali Fellah.

Sami Dernouni placé sous mandat de dépôt avec Namia Abdelkader ( Dans la même affaire)  le lundi 7 décembre 2020, par le juge d’instruction près le tribunal de Tipaza, après leur arrestation.

Namia Abdelkader, en liberté provisoire depuis le 20 février dernier, a quant à elle été relaxée dans cette affaire.

Le parquet avait requis une peine de dix ans à l’encontre de Sami Dernouni et Namia Abdelkader lors de leur procès, le 2 mars dernier. L’activiste avait soutenu, à la barre, avoir subi de la torture.