Journées du court métrage de Souk Ahras : la course au Taghast d’or a commencé

« L’idée d’organiser les journées du court métrage remonte à l’année dernière. Elle s’est concrétisée cette année, organisée par Nouvelle Vague Algérienne avec le soutien du ministère de la culture et de la wilaya de Souk Ahras », a déclaré Aissa Djouamaa, organisateur de cette manifestation. C’est le directeur de la culture de la wilaya de Souka Ahras qui a annoncé officiellement le coup d’envoi de cette « joute cinématographique ».

Du 03 au 6 mars 2018, la Cinémathèque de Souk Ahras abritera cet événement dédié au film cours. 16 films (huit fictions et huit documentaires) sont en compétition pour remporter le Thaghast d’or. Une section panorama est également prévue avec la projection de « War Report » de Mohamed Amine Boukhris (74’) et « Lella Zbida » de Mouzahem Yahia (84’).

L’apprentissage académique est au rendez-vous avec deux masters classe. Le premier concernera le scénario et le montage, animé par Rachid Benallel. Alors que le second, animé par Lynda Belkhiria, portera sue la production cinématographique. Des ateliers sur la 3D, des expositions, des hommages figurent au programme de ces journées. Parmi les artistes honorés, l’on peut citer : Hakim Dekkar, Bahia Rachedi qui a toujours insisté à ce que l’artiste soit honoré et reconnu de son vivant et non après sa mort, et le documentariste Ali Fateh Ayadi. Concernant ce dernier, son documentaire « L’homme des certitudes, poète des opprimés » – sur l’un des grands noms de la littérature algérienne, Kateb Yacine – a été projeté lors de la cérémonie d’ouverture. « A travers la projection de ce documentaire, nous avons voulu honorer M. Ali Fateh Ayadi qui a réalisé plusieurs documentaires sur la ville de Souk Ahras ; rendre hommage à Kateb Yacine qui fait beaucoup de choses pour cette ville, pour l’Algérie, la culture, le théâtre, la littérature au niveau mondial ; et pour installer voire instaurer la culture d’aller voir un film », a confié Rabah Slimani, coorganisateur. Pour rappel, le film projeté est un montage d’une série documentaire de huit parties de 30 minutes chacune sur l’auteur de « Nedjma ».

Hommage au Rossignol de la chanson chaabi

Les organisateurs des journées du court métrage de Souk Ahras ont rendu un hommage et non des moindres. Un hommage musical à l’un des chantres de la musique chaâbi : Amar Ezzahi. Six musiciens férus de ce genre musical, même s’ils sont issus de formations différentes, ont interprétés les grands succès du maître. Les premières notes fusent sous les applaudissements de l’assistance. Tous les ingrédients sont présents pour installer cette ambiance conviviale, cette atmosphère typique et si spéciale des récitals chaâbis. Le chanteur, tel un crooner, interprètera, de sa voix rauque, à la perfection les grands succès de « Amimer ». Des chansons qui ont fait sa renommée dans toute l’Algérie. Le rythme s’accélère au fur et à mesure. Un modérato cantabile. L’ambiance monte d’un cran. L’assistance applaudit. Un des présents ne se retient pas. Il danse, rappelant les fêtes d’antan où les hommes au moment du « berouali » se lâchent avec un déhanché gracieux et raffiné…  Une belle initiative. Un bel hommage pour un rossignol dont la voix ne s’éteindra pas.

Programme :

04.03.2018 : à la Cinémathèque de Souk Ahras

– 10h – 12h : master classe scénario et montage animé par Rachid Benallel

– 14h – 18h : projection compétition officielle :

* « Je te promets » de Mohamed Yargui 17’

* « Human » d’Issam Taachi 7’

* « Je suis là » de Farah Abada 12’

* « The last station » de Khaled Khemis 10’

Débat avec les réalisateurs ou équipe du film

* « Newton’s cradle » de Mustapha Alloune 15’

* « Alger de bas en haut » de Nesrine Dahmoun 10’

* Nice very nice » d’Elkheir Zidani 16’

Débat ave les réalisateurs ou équipe du film

Film de la soirée :

– 20h30 : « War Reporter » de Mohamed Amine Boukhris 74’ suivi d’un débat avec le réalisateur

05.03.2018 : à la Cinémathèque de Souk Ahras

– 10h – 12h : master classe sur la production cinématographique animé par Lynda Belkhiria

– 14h – 18h : projection compétition officielle :

* « Dehniz » de Mohand Benabdallah 23’

* « Why » de Boukef Mohamed Tahar 5’48

* « Je reviendrai » d’Amine Kabess 18’

* « Birds » de Louisa Beskri 13’

 Débat avec les réalisateurs ou l’équipe du film

* « Nos souvenirs » de Farid Noui/Walid Beniahia 17’

* « That Lovely life » de Rami Aloui 22’

* « Izmulen N Igraren » de Osama Rai 42’

* « A l’ombre des mots » d’Amel Blidi 10

Débat avec les réalisateurs ou l’équipe du film

 Film de la soirée :

– 20h30 : « Lalla Zbida » de Mouzahem Yahia 87’