Investissements directs étrangers : L’Algérie parmi les 15 pays les plus attractifs d’Afrique

L’Algérie figure parmi les 15 pays africains qui attirent le plus d’investissements étrangers. Selon un classement établi par le cabinet international d’audit, de conseil et de transactions économiques Ernst & Young (EY), l’Algérie est à la neuvième position, suivie de la Côte d’Ivoire, de l’Ouganda, du Zimbabwe, du Rwanda, du Mozambique et de la Zambie. En tête, on trouve l’Afrique du Sud, qui capte le gros des IDE ( investissement direct étranger) sur le continent africain. Les IDE captés par l’Algérie en 2017 ont augmenté de 2% par rapport à 2016. L’augmentation de ces IDE est essentiellement due à la politique encourageant la production en Algérie dans le but de réduire considérablement la facture des importations qui a atteint des seuils astronomiques. Produire localement pour substituer aux importations a accéléré le rythme d’implantation d’usines de production dans divers secteurs d’activités, allant de l’agroalimentaire à la sidérurgie en passant par l’automobile. Entre 2016 et 2017, plusieurs nouveaux projets d’investissements notamment dans l’automobile ont été lancés.

Il y a lieu de citer par exemple celui de Volkswagen, réalisé en partenariat avec le groupe algérien Sovac. Tout récemment, c’est Sonatrach qui a conclu un accord − un milliard d’euros − pour la réalisation d’un important projet d’investissement dans la pétrochimie avec le groupe français Total…