Indonésie: 18 mois de prison pour s’être plainte au moment du Adhan

Pour avoir demandé à la mosquée locale de baisser le volume de ses haut-parleurs car “ceux-ci étaient trop bruyants”, une indonésienne bouddhiste a été condamnée hier à 18 mois de réclusion criminelle pour blasphème.

Une condamnation appliquée par le tribunal de Medan sur l’île de Sumatra, en vertu d’une loi controversée dans le pays, l’Indonésie étant une nation à grande majorité musulmane.

La défense a indiqué vouloir faire appel de la décision, tandis que l’ONG Amnesty International a exhorté les tribunaux de plus haute instance à procéder à son annulation.