Gaza : Israël intensifie les frappes meurtrières et Biden assure à Netanyahu qu'”Israël a le droit de se défendre”

Depuis le début des attaques israéliennes sur Gaza, le bilan terrible est d’au moins 72 morts dont 16 enfants palestiniens.

 

Aujourd’hui 13/05/2021, le conseil de sécurité de l’ONU n’est pas parvenu à une déclaration commune autour du conflit israélo-palestinien. En cause, une opposition persistante des États-Unis, premier soutien des Israéliens. L’UE a par ailleurs réitéré son appel à l’arrêt immédiat des violences dans les affrontements. De quoi inciter Moscou à appeler à une réunion urgente du Quartette des médiateurs internationaux : la Russie, les Etats-Unis, l’Onu et l’Union européenne.

 

– Dans le même temps, Benjamin Netanyahu a assuré que son gouvernement “continuera les efforts pour endiguer l’anarchie et restaurer la gouvernance des villes israéliennes avec, si nécessaire, une poigne de fer, avec toute la force et l’autorité nécessaire”.

 

– Le président américain Joe Biden s’est montré optimiste au téléphone dans la soirée, avec le Premier ministre israélien, en assurant son soutien. “Mon espoir est que la situation soit résolue se termine au plus tôt, mais Israël a le droit de se défendre”, a-t-il déclaré depuis la Maison blanche. Washington a toutefois appelé Israël à “éviter” les victimes civiles dans ses frappes.