La France tente d’exfiltrer Saad El Hariri

Les négociations avec les autorités saoudiennes durent depuis quelques jours, et la dernière visite du président français à Riyad le 10 novembre aurait accéléré les choses.

Paris serait en effet sur le point d’obtenir des autorités saoudiennes de laisser Saad El Hariri regagner la France. C’est ce qu’a affirmé ce mercredi soir le palais de l’Elysée qui confirme l’invitation adressée par Emmanuel Macron au Premier ministre démissionnaire.

Saad El Hariri, qui était proche du pouvoir saoudien, n’est pas rentré au Liban depuis sa démission prononcée à partir de Riyad le 4 novembre dernier. Une démission qui n’a toujours pas été acceptée par le président Michel Aoun.