France : un animateur licencié à cause d’une mauvaise blague

L’animateur de l’émission « Les Zamours » sur la chaîne de télévision publique française France 2 a été licencié par sa direction générale, rapportent des médias français.

Tex, qui présentait ce jeu depuis plus de quinze ans a été informé de cette révocation quelques jours après sa participation à une émission télévisée et dans laquelle il avait raconté une blague jugée misogyne et insultante pour les femmes.

Pour rappel, le 30 novembre dernier, Tex avait déclaré sur C8: «Les gars vous savez ce qu’on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir? On ne lui dit plus rien on vient de lui expliquer deux fois!». Une plaisanterie qui a déclenché la colère de Marlène Schiappa, secrétaire d’État française en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes. Quelques jours plus tard, France 2 a décidé de se séparer de son animateur vedette.

Le philosophe français Raphaël Enthoven n’a pas mâché ses mots et affirme sur Europe 1 en parlant des propos utilisés par l’ex-animateur de France 2: “Il est vulgaire, gras, grossier, violent, sexiste, inexcusable de dire ça. En ce sens, les paroles de Tex ne posent aucun problème. Même les gens que ça a fait rire trouvent ça con”.

Selon le chroniqueur, le problème de cette polémique réside bien dans la “procédure expéditive” qui a été infligée à l’animateur. “Le problème, c’est le coût de la nuance. Si vous affirmez simultanément que cette blague est idiote et qu’il est excessif d’être viré du jour au lendemain pour ça, votre discours sera immédiatement disqualifié” a t-il déclaré au micro d’Europe 1.

Le chroniqueur poursuit donc sur sa lancée et pointe du doigt la censure: “La censure n’est pas d’interdire une parole, surtout quand elle est sexiste, mais elle est d’interdire celui qui parle”. Alors, même si “la victime” n’est pas “un héros, un scientifique, un écrivain ou un artiste”, la procédure selon Raphaël Enthoven est “identique”.