États-Unis : Un condamné à mort musulman souhaite être accompagné par un imam

Un condamné à mort musulman est engagé dans une course contre la montre devant la justice américaine pour obtenir le droit d’être accompagné par un imam lors de son exécution, prévue jeudi 7 février aux États-Unis, rapportent l’AFP et le quotidien Ouest-France.

Domineque Ray, 42 ans, doit recevoir une injection létale près de vingt ans après avoir été condamné à la peine capitale pour le viol et le meurtre d’une adolescente de quinze ans, commis en 1995 à Selma en Alabama.

Cet homme, également reconnu coupable du meurtre de deux frères adolescents un an plus tôt, s’est converti à l’islam depuis son arrestation, ajoute l’AFP qui précise que selon ses avocats, « sa foi a une importance de premier plan » dans sa vie : il se fait appeler Hakim, arbore une barbe fournie et porte un bonnet traditionnel, le kufi.

À l’approche de son exécution, il a demandé aux autorités pénitentiaires de l’Alabama le droit d’être accompagné jusqu’au bout par les prières d’un imam.