Conseil des ministres : Abdelmadjid Tebboune exige la parité homme-femme pour les listes électorales

Le président de la République Abdelmadjid Tebboune, a présidé, ce dimanche 7 mars 2021, une réunion du Conseil des ministres, consacrée à l’étude d’un projet d’ordonnance comprenant la loi organique relative au régime électoral et un projet de décret modifiant et complétant l’ordonnance n° 12-01 du 13 février 2012, déterminant les circonscriptions électorales et le nombre de sièges à pourvoir lors des élections du Parlement, indique un communiqué de la Présidence de la république publié sur sa page Facebook.

Après approbation du projet présenté par le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, le président Tebboune a donné les instructions suivantes:

-Éloigner l’argent sous toutes ses formes, en particulier l’argent corrompu, du processus électoral à toutes ses étapes.

-La moralisation de la vie politique en bloquant toutes les tentatives de manipulations inscrites dans la loi électorale précédente.

-La nécessité de s’appuyer sur des commissaires aux comptes et des comptables accrédités par les candidats eux-mêmes afin de contrôler avec précision les sources de financement.

-Abdelmadjid Tebboune a ordonné la révision de l’âge requis, pour inclure les jeunes afin qu’ils puissent prétendre aux candidatures, et d’augmentation de moitié dl nombre de candidatures sur les listes électorales au lieu d’un tiers.

-Il a demandé de porter la part des jeunes universitaires à un tiers sur les listes électorales pour soutenir les compétences nationales et les diplômés universitaires dans toutes les régions du pays.

-Le président Tebboune a ordonné d’encourager la représentation des femmes sur les listes électorales, avec parité et égalité pour abolir le système de quotas.

-Il a également demandé de prendre en compte le nouveau découpage administratif dans la répartition des sièges électoraux aux niveaux local et national, et l’exigence de signatures pour les candidats libres et les partis politiques.