Belhimer : ” le secteur de la communication a été pendant longtemps rongé par les intrus et les affairistes “

« Le grand chantier du secteur de la communication durant l’année 2021 sera l’amendement de la loi organique n°12-05 du 18 Safar 1433 correspondant au 12 janvier 2012 relative à l’information dans le but de l’arrimer à la nouvelle Constitution », a déclaré Ammar Belhimer dans un entretien accordé au quotidien national l’Expression.

Il a expliqué que l’article 54 consacre selon lui : « le principe de liberté de la presse en détaillant les composantes de cette liberté, l’article stipule le droit à la création de chaînes télévisées, de sites et journaux électroniques, interdit le discours de discrimination et de haine ».

Le ministre a souligné que cet amendement, qui se fera de façon « collective et inclusive » avec la participation de l’ensemble des acteurs du secteur, permettra de créer « enfin un Conseil national de la presse écrite au lieu d’une Autorité de régulation, tel que stipulé dans ladite loi et qui n’existe nulle part au monde ».

« Nous continuons à travailler pour une amélioration de la situation du secteur de la communication qui a été durant longtemps rongé par les intrus et les affairistes », a-t-il assuré, soulignant que la « plus grande réussite » est d’avoir établi un « lien direct » avec les médias « sans aucune bureaucratie ».

Il a rappelé également que d’autres cadres juridiques comme celui relatif à la publicité (l’activité) ou le sondage, ainsi que la mise à jour des statuts de TDA pour la commercialisation des produits offerts par Alcomsat1 sont à un stade d’élaboration «bien avancé».