Alger encourage un rapprochement entre Bamako et les mouvements maliens

Le Premier ministre Ahmed Ouyahia a affirmé hier samedi à Alger, que l’Algérie “encourage les mouvements maliens à davantage de pas et à un plus grand rapprochement avec les autorités maliennes” en faveur de la paix et de la réconciliation nationale.

Répondant aux questions des journalistes à l’issue de son entretien avec son homologue malien, Soumeylou Boubèye Maïga, au siège du Premier ministère, M. Ouyahia a déclaré que le rôle attendu  actuellement de l’Algérie après les importantes étapes franchies sous sa supervision  conduite en faveur de la paix au Mali, était d'”encourager les mouvements maliens à davantage de pas et à un plus grand rapprochement avec les autorités maliennes”.

Soulignant que ce processus “enregistre une avancée notable” et que “le dialogue est toujours en cours et les parties signataires continuent à oeuvrer pour la préservation de la paix”, M. Ouyahia a rappelé que l’Algérie “a aidé le Mali dans plusieurs domaines à l’instar du renforcement de ses capacités militaires pour préserver sa sécurité, la formation de ses cadres dans différents domaines et le partage de son expérience en matière de réconciliation nationale”.