Accusée de lobbying contre le Hirak, l’ambassade de France en Algérie dément

L’ambassade de France en Algérie vient de publier un démenti selon lequel, elle réfute ce qui serait pour elle des « allégations », parues dans un article du média algérien Liberté, et qui disent sommairement que l’ambassadeur de France en Algérie, François Gouyette s’est lancé à travers ses récentes visites à plusieurs partis politiques algériens de la mouvance démocratique, dans un « lobbying » qui ne dit pas son nom, mais qui appellerait lesdits partis politiques à participer aux élections législatives du président Abdelmadjid Tebboune, prévues pour juin, en rappelant l’importance de cette échéance décisive, sans laquelle « la porte serait ouverte aux islamistes » lit-on dans l’article de Liberté.

Extrait :

« L’intervention, en coulisse, des autorités françaises n’a rien changé à la donne. Des sources partisanes indiquent en effet que lors de ses récentes visites aux partis politiques, l’ambassadeur de France, François Gouyette, a tenté de convaincre certaines formations de participer au prochain scrutin législatif. “Il a essayé de défendre l’idée que seules des élections peuvent régler la crise et que dans le cas où nous boycotterions, la voie sera ouverte aux islamistes”, a indiqué un responsable d’un parti démocrate. Le même langage a d’ailleurs été tenu par l’ambassadeur et représentant de l’Union européenne en Algérie. Plus que cela, des médias français ont rapporté que le gouvernement français a demandé à l’ambassadeur de ne pas rencontrer des figures du Hirak. »

Toujours selon l’article, toute cette entreprise « en coulisse » serait bien entendu un préambule à la visite du premier ministre français Jean Castex, reportée pour des raisons officiellement inconnues, mais dans l’officieux a fait couler beaucoup d’encre.

L’article rappelle aussi le soutien ouvert du président français Emmanuel Macron à son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune.

L’ambassade de France a cependant démenti cela, à travers un communiqué qui dit :

« L’ambassade de France dément formellement les allégations contenues dans un article du journal Liberté du 08 avril, intitulé «  Ce qui attend Jean Castex à Alger »

L’Ambassadeur de France n’intervient pas dans la vie politique algérienne, ni n’incite quelque parti que ce soit à adopter une quelconque position vis-à-vis des scrutins algériens.

Les échanges qu’il mène avec l’ensemble des acteurs du spectre politique algérien ont pour objectif le renforcement des relations bilatérales. C’est la mission de tout ambassadeur en poste.

L’Ambassadeur François Gouyette la conduit dans le plein respect de la souveraineté de l’Algérie. »

L’article de Liberté :

https://www.liberte-algerie.com/actualite/ce-qui-attend-jean-castex-a-alger-356890