Journée internationale des personnes handicapées, l’Algérie toujours à la traîne

Le 3 décembre de chaque année depuis 1992 est célébrée la Journée Internationale des Personnes Handicapées. Une journée dont le but est de promouvoir les droits des personnes vivant avec un ou plusieurs handicaps, de faciliter leur intégration sociale et de garantir leur bien-être.

D’après l’Office Nationale des Statistiques, 1605160 personnes sont porteuses de handicap en Algérie. Même si beaucoup d’efforts sont faits, les transports, trottoirs, routes et lieux publics des villes algériennes restent en grande majorité inaccessibles aux handicapés. Aussi, il n’est pas aisé pour une personne atteinte de surdité ou de cécité de trouver des ouvrages en support audio et en braille dans nos villes.

Il est à noter que les personnes handicapées, notamment les handicapés mentaux, sont victimes de violences physiques et verbales quotidiennes ainsi que de marginalisation de la part de leurs concitoyens même si on assiste à un changement progressif des mentalités grâce aux efforts des associations et des institutions concernées.