Yémen : Un enfant de moins de 5 ans meurt chaque 10 minutes

Au Yémen, des scènes « à briser le cœur ». Tels sont les mots employés par Geert Cappelaere, directeur du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) pour le Moyen-Orient, pour parler des enfants décharnés dans des hôpitaux de la ville portuaire d’Hodeïda ainsi que dans la capitale Sanaa. Deux théâtres de combats entre les insurgés houthis et la coalition menée par l’Arabie saoudite.

« Nous avons des preuves qu’au Yémen, toutes les dix minutes, un enfant de moins de cinq ans meurt de maladies qui peuvent être soignées et de malnutrition aiguë sévère », a déclaré Geert Cappelaere, d’Hodeïda. Selon les Nations unies, environ 14 millions de personnes, soit la moitié de la population du Yémen, pourraient bientôt se retrouver au bord de la famine.

Déjà 1,8 million d’enfants sont malnutris et plus de 400 000 d’entre eux souffrent de malnutrition aiguë sévère, a déclaré le directeur de l’Unicef pour le Moyen-Orient. « Mais il y a plus. De nombreux enfants meurent de maladies évitables par la vaccination. Aujourd’hui, au Yémen, seuls 40 % des enfants sont vaccinés », a-t-il poursuivi.

La rougeole, le choléra et la diphtérie peuvent être mortels pour les enfants, en particulier ceux de moins de cinq ans, notamment en cas de malnutrition.

Source : France 24