Xavier Driencourt : « L’Algérie est le 2e pays représenté en France en nombre d’étudiants »

« Cette année, il y a eu 40.000 inscriptions aux tests de connaissance du français de la part de personnes qui veulent faire leurs études en France », a indiqué, ce mardi 30 octobre, Xavier Driencourt, ambassadeur de France à Alger, lors de la cérémonie de lancement des activités du Pavillon de France au 23e Sila qui se déroule au Palais des expositions des Pins maritimes (Safex).

Selon lui, le nombre de visas pour études sera connu à la fin 2018. Il a indiqué que le nombre des étudiants algériens en France était 30.500. « L’Algérie est le deuxième pays représenté en France en nombre d’étudiants. Les Algériens ont doublé les Chinois », a-t-il dit.

En Algérie, la France n’envisage pas d’ouvrir de nouveaux instituts culturels. Le pays compte déjà cinq : Alger, Oran, Annaba, Constantine et Tlemcen. « Nous voulons ouvrir non pas des instituts, mais des espaces, comme le font les américains (corners), dans le sud algérien. Il y a des villes où on peut s’investir d’une manière plus efface en liaison avec les universités algériennes », a-t-il souligné.

Driencourt a qualifié de vaste, dense et dynamique la coopération culturelle avec l’Algérie. « L’Algérie, est notre premier poste culturel. Avec le Maghreb, en général, nous avons la plus grosse coopération culturelle. Cela englobe l’édition, la littérature, le cinéma, l’Institut français (ex-CCF). Mais, c’est aussi les études », a-t-il expliqué.

Source : TSA