Visa France : Le consul général de France répond à la polémique des quotas concernant l’Algérie

Selon les statistiques publiées par le ministère français de l’Intérieur, le nombre de visas délivrés aux Algériens au cours de l’année 2018 a baissé de 30% par rapport à 2017, tandis que le nombre de visas délivrés aux Marocains et Tunisiens a augmenté,

Le consul général de France à Alger, a expliqué dans un entretien accordé au site d’information Tout Sur l’Algérie (TSA) les raisons de cette baisse :

Tout en indiquant que le taux de refus avait atteint 48% des demandes déposées au niveau des trois consulats de France en Algérie (Alger, Oran et Annaba), Marc Sedille a affirmé qu’«il n’y a pas de quota de visas pour les Algériens».

Selon le diplomate, deux raisons sont à l’origine de la baisse du nombre de visas délivrés aux ressortissants algériens :

La logistique :

Elle tient au fait du changement du prestataire, en passant de TLS à VFS, durant les premiers mois de l’année 2018, et à l’arrivée de la plateforme gouvernementale France-visas. «Il y a eu le changement de prestataire au début de l’année. On s’était arrêté quasiment pendant un mois et il y avait beaucoup de tension pour la prise de rendez-vous à cette époque.

Il y a eu une certaine difficulté à remettre la machine en route. Cela s’est traduit par une baisse du nombre de dossiers traités, donc du nombre de visas délivrés aussi», a-t-il expliqué.

En plus «l’arrivée de France-Visas s’est traduite par la disparition immédiate des allègements qui existaient autrefois du dispositif dérogatoire, qui permettait à certaines catégories d’obtenir le visa avec un dossier allégé» a-t-il encore ajouté.

En plus du renforcement du contrôle aux frontières à cause de la crise migratoire, Sedille a souligné que «s’il y a des taux de refus aussi élevés, c’est aussi parce qu’il y a de mauvaises pratiques, qu’on peut corriger». Et par ces pratiques, le consul français fait allusion aux dossiers incomplets ou les dossiers qui contiennent des pièces qui ne sont pas fiables.