Vahid Hallilodzic maintient le flou sur son éventuel retour chez les Verts

Dans une interview accordée au quotidien sportif le Buteur, Vahid Hallilodzic est revenu sur les rumeurs concernant des contacts entre lui et la Fédération algérienne de football. Le nom du bosnien a été scandé par les nombreux fans présents à Lisbonne à l’occasion du match Algérie-Portugal perdu par les Verts (3-0).

Sur la toile les internautes algériens ne cachent, eux aussi,  pas leur nostalgie et souhaitent un retour de celui qui a mené les Verts en huitième de finale de la Coupe du Monde 2014.

« J’ai eu vent de cela et croyez-moi ça me touche énormément. Les supporteurs algériens sont uniques au monde, à chaque fois que l’occasion se présente pour moi de parler avec vous j’en profite pour les saluer à mon tour et leur présenter mes remerciements les plus sincères » a-t-il déclaré.

« Je ne ferai pas de déclarations au risque d’être mal compris »

S’agissant d’un éventuel retour à la tête des Verts Vahid n’a pas voulu s’étaler se contentant de dire : « J’ai beaucoup de respect pour ce métier d’entraîneur, donc, s’il vous plait, épargnez moi. Je ne ferai pas de déclaration dans ce sens au risque d’être très mal compris, alors tout ce que je peux vous dire est que j’ai passé des moments inoubliables avec la sélection algérienne. Aujourd’hui, par exemple, j’ai reçu plusieurs appels de journalistes algériens et d’autres fans de la sélection algérienne. Pour l’instant, il ne s‘agit pour moi que de marques de sympathie qui me vont droit au cœur ».

« Vous m’avez critiqué mais j’ai tourné la page »

Enfin, s’agissant de l’équipe nationale qui enchaîne les déconfitures, Hallilodzic s’est dit désolé : « Je suis vraiment triste et déçu des résultats réalisés par cette équipe car j’estime en toute honnêteté qu’il y avait le potentiel pour bien faire. Dommage ! Mais bon, il faut travailler beaucoup et préparer l’avenir avec plus de sérieux. Le peuple algérien est connaisseur contrairement à vous les journalistes. Vous m’avez critiqué, mais j’ai tourné la page parce que je sais que cela fait partie du métier. Maintenant, lorsque je reçois des appels des journalistes je suis content et heureux d’avoir laissé malgré tout une belle image » a-t-il conclu.