Turquie : Reprise du procès du journal Cumhuriyet

Au total, 17 dirigeants, journalistes et autres employés actuels ou passés du quotidien turc Cumhuriyet, sont jugés pour « activités terroristes ».

La cinquième audience de ce procès a été marquée par l’expulsion de l’un des accusés, le journaliste d’investigation Ahmet Sik, à la demande du président du tribunal qui lui reprochait de se livrer à une « défense politique », d’après l’AFP.

Les 17 collaborateurs du journal risquent jusqu’à 43 ans de prison pour des accusations d’aide à trois groupes considérés comme « terroristes » par Ankara : le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), l’organisation d’extrême gauche Parti-Front révolutionnaire de libération du peuple (DHKP-C), ainsi que le mouvement du prédicateur Fethullah Gulen, rappelle TV5MONDE.

Ce dernier est désigné par Ankara comme l’instigateur de la tentative de putsch du 15 juillet 2016, mais nie toute implication.

Cumhuriyet rejette ces accusations et soutient que ce procès vise à réduire au silence l’un des derniers journaux indépendants du pays.

La Turquie occupe la 155e place sur 180 au classement de la liberté de la presse établi par l’ONG Reporters sans frontières (RSF).