Togo-Algérie : Belmadi y va en conquérant

Lors de la conférence de presse tenue aujourd’hui au Centre technique national de Sidi Moussa concernant le match qui oppose l’Algérie au Togo, match comptant pour la qualification à la CAN 2019, le sélectionneur Djamel Belmadi a affiché ouvertement son ambition d’aller gagner cette confrontation « On ira au Togo pour s’imposer et assurer notre qualification à la CAN-2019 », avait-il indiqué ce mardi 13 novembre. Le rendez-vous est donné dans cinq jours, dimanche prochain (16h00).

Cela fait deux ans et demi qu’on n’a pas gagné en Afrique, c’est une double motivation, il est temps d’aller s’imposer en déplacement. Nous sommes dominés par un esprit revanchard, et aller là-bas en conquérants ».

L’Algérie, qui reste sur une défaite concédée le 16 octobre dernier à Cotonou face au Bénin (1-0), partage la première place de son groupe avec le Bénin avec 7 points, chacun. Le Togo suit derrière avec 5 points, alors que la Gambie ferme la marche avec 2 points.

Les Verts devront l’emporter à Lomé pour sceller définitivement leur qualification pour la phase finale au Cameroun, avant le rendez-vous de la dernière journée prévue en mars 2019 à Blida face à la Gambie.

Brahimi et Halliche incertains,

Sur l’état de ses joueurs, Belmadi a révélé que le milieu offensif Yacine Brahimi et le défenseur Rafik Halliche, blessés, sont incertains pour ce match.

« Brahimi est blessé et risque de ne pas jouer. En cas de forfait, il y a Meziane, Ounas, ou même Belaili qui peuvent le remplacer. Halliche souffre également d’une blessure, c’est par rapport à ça que j’ai appelé en renfort Bedrane (défenseur de l’ES Sétif). Tous les autres joueurs peuvent jouer sur une pelouse en tartan. C’est inhabituel pour moi, je ne comprends pas qu’au niveau international on puisse jouer sur de telles pelouses. Mais on doit s’adapter à n’importe quelle situation ».

Commentant sa décision d’écarter pas moins de quatre joueurs (Bentaleb, Ghezzal, Guedioura, et Belfodil) par rapport à la dernière double confrontation face au Bénin en octobre dernier Belmadi s’explique : « Leur absence est liée à leur performance au dernier match face au Bénin, mais il y a eu une faillite plus collective qu’individuelle. Il y a plusieurs critères qui entrent en jeu. S’ils avaient brillé face au Bénin, ils seraient forcément parmi nous aujourd’hui. Je préfère ne pas focaliser sur certains joueurs dans l’analyse d’une défaite, que j’assume d’ailleurs entièrement ».