Tchad: le Premier ministre présente un nouveau gouvernement réduit

Le gouvernement tchadien a été remanié dimanche soir. La nouvelle équipe du Premier ministre Albert Pahimi Padacké a été réduite en raison de l’austérité et comporte des changements majeurs à des postes de souveraineté, écrit Radio France Internationale.

Hissein Brahim Taha est remplacé aux Affaires étrangères par l’ambassadeur du Tchad à Addis-Abeba en Ethiopie, Mahamat Zene Cherif.

Ngueto Tiraina Yambaye, ministre de l’Economie et de la Planification du développement, artisan de la réussite de la table ronde pour le financement du Plan national de développement est remplacé par Issa Doumradjé.

Ahmat Bachir quitte la Sécurité publique et Bachar Ali Souleymane l’Administration du territoire, deux départements qui fusionnent et seront désormais commandés par Bachar Ali Souleymane.

Abdoulaye Sabre Fadoul, ancien ministre, secrétaire général du gouvernement et ministre intérimaire des Finances, devient ministre des Finances et du Budget.

Aziz Mahamat Saleh revient au gouvernement comme ministre de la Santé publique à la place de Ngarmbatina Odjimbeye Soukate.

Djimet Arabi, secrétaire général de la présidence, est nommé garde des Sceaux en remplacement d’Ahmat Mahamat Hassan.

D’après RFI, 18 ministres quittent le gouvernement et 9 y font leur entrée, avec pour agenda immédiat de régler la crise financière que traverse le Tchad, et surtout mener à bien la réforme qui permettra au pays de se doter d’une nouvelle Constitution.