Tarik Ibn Ziyad va bientôt reprendre du service

Le ministre des Travaux publics et des Transport, Abdelghani Zaalane, a affirmé à Alger que le navire Tarik Ibn Ziyad qui a subi un incendie au large de la mer l’automne dernier, sera remis en service à partir de la prochaine saison estivale, et ce après l’achèvement des travaux de maintenance et de réparation, rapporte Algérie Presse Service.

Le ministre qui effectuait une visite d’inspection inopinée au port d’Alger en vue de s’enquérir des travaux de maintenance et de réparation du navire assurés par l`Entreprise nationale de réparation navale (ERENAV), a précisé que les travaux de réparation du navire « Tarik Ibn Ziyad » ont été réalisés grâce aux potentialités nationales.

« Suite à l’incendie qu’a subi le navire au large de la mer, nous œuvrons, en dépit de la conjoncture économique, à exploiter les potentialités nationales dans l’opération de réparation. Contrairement aux années précédentes et eu égard aux bons résultats enregistrés dans ce domaine, nous avons décidé que les opérations de réparation des navires soient effectuées à l’intérieur du pays », a déclaré M. Zaalane.

Selon le ministre, le staff de l’entreprise ERENAV a réussi sa mission de réparation du navire à 100 %, affirmant que ce dernier sera prêt à reprendre la navigation à partir de la prochaine saison estivale.

Parmi les parties du navire endommagées par l’incendie, il y a la cale et le faux pont où une grande partie des équipements électroniques et des câbles a été abimée.

Signature dimanche prochain d’un contrat pour la construction d’un nouveau navire

L’APS rapporte également que le ministre a indiqué que la signature du contrat de construction d’un nouveau navire battant pavillon algérien pour le transport maritime des voyageurs aura lieu dimanche prochain. L’objectif étant de renforcer la flotte nationale.

Le contrat sera signé par le PDG de l’ENTMV, Hocine Guerairia et le DG de l’entreprise chinoise réalisatrice, a-t-il dit.

Il s’agit également selon le ministre de l’affrètement des navires en fonction des besoins, soulignant que 27 % du chiffre d’affaire enregistré l’été dernier par l’entreprise a été réalisé par un seul navire affrété.