Situation au Zimbabwe : Alger appelle au calme

Le Porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré ce jeudi matin à l’APS que le gouvernement algérien appelait au calme et à la retenue au Zimbabwe au lendemain de la prise de pouvoir par l’armée.

« Nous exhortons l’ensemble des acteurs en présence à veiller au respect de l’ordre constitutionnel et à éviter tout dérapage susceptible d’être préjudiciable au Zimbabwe et à son peuple », a affirmé Abdelaziz Benali Cherif dans une déclaration à Algérie Presse Service.

« Nous appuyons les efforts entrepris par les pays de la région dans le cadre de la Communauté de Développement d’Afrique Australe (SADC) pour favoriser un retour rapide à la normalité », poursuit le Porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

L’armée zimbabwéenne s’est emparé du pouvoir à Harare hier mercredi mettant ainsi fin à trente-sept ans de pouvoir sans partage de Robert Mugabe.

Certaines sources diplomatiques occidentales s’attendent à la démission aujourd’hui du chef de l’Etat.