Sidi Bel Abbès : Le wali ferme tous les débits de boissons alcoolisées

 Une demi-douzaine d’établissements activant dans le commerce des boissons alcoolisées, ainsi que plusieurs salons de thé implantés au centre-ville ont été fermés il y a quelques jours, après avoir reçu des notifications de fermeture temporaire par les services de la wilaya. Officiellement, ces fermetures ont été prononcées pour des divers motifs liés aux «règles d’exploitations», et ce, sur la base de constations établies depuis plus de trois mois par les services habilités.

Les décisions de fermeture ont été signifiées aux commerçants n’ayant pas «respecté les règles basiques d’exploitation d’un commerce». Selon le chef de l’exécutif, ces fermetures ne sont motivées par aucune arrière-pensée, mais s’inscrivent dans le cadre d’une procédure de mise en conformité d’une activité régie par la loi.

«La démarche de l’administration ne vise nullement à sanctionner les exploitants de débits de boissons alcoolisées. Il s’agit plutôt de veiller à la stricte application des règles d’organisation et d’exploitation de ce segment d’activité, ainsi qu’au respect des obligations des exploitants à l’égard des citoyens, ni plus ni moins», a précisé le représentant de l’autorité.Pour le premier responsable de la wilaya, les interprétations faites ici et là suite de cette mesure, notamment sur les réseaux sociaux, ne reflètent guère la réalité.

Ces dernières années, des groupes conservateurs ont multiplié les appels pour une fermeture définitive des débits de boissons à Sidi Bel Abbès, avec comme argument «la moralisation de la vie publique». Un argument battu en brèche par des exploitants de débits de boissons alcoolisées, pour qui l’interdiction formelle de cette activité ne fera qu’encourager les réseaux de «vente au noir» et induira, inéluctablement, une surconsommation de stupéfiants, tout en rappelant que cette activité, réglementée, emploie des centaines de personnes qui se sont retrouvées brusquement au chômage forcé.