Salut les Terriens : « L’Algérie est-elle au bord de l’implosion ? »

Dans l’épisode du 25 novembre 2017 de Salut les terriens, émission diffusée sur la chaine de télévision française C8 et présentée par Thierry Ardisson, une partie était consacrée à l’Algérie.
Ayant pour invité Yasmina Khadra, Ardisson en a profité pour revenir avec ce dernier sur les problèmes de l’Algérie actuelle dans une interview intitulée « L’Algérie est-elle au bord de l’implosion ? »

En début d’entretien le présentateur a qualifié le Président Bouteflika de « président fantôme ».
«  Il y a cinq ans que le Président Bouteflika ne s’est pas exprimé et ses rares apparitions se font sur fauteuil roulant », a-t-il ajouté.

Quand Ardisson a demandé si un président absent valait mieux qu’une guerre civile, l’écrivain Yasmina Khadra a répondu que la guerre était une monstruosité.

Jean-Louis Debré, ancien président du conseil constitutionnel français et ex-ministre de l’intérieur, réagissant à la discussion a dit : « J’ai eu l’occasion de rencontrer le président Bouteflika, il était physiquement très diminué mais le problème n’est pas là. L’Algérie, l’ensemble du Maghreb et la France ont intérêt à ce que le pays reste un pôle de stabilité ».

S’ensuivirent des échanges à propos de la crise financière, du chômage chez les jeunes, du spectre de l’extrémisme musulman, de la gouvernance et du rôle de Saïd Bouteflika dans les affaires de l’Etat. Yasmina Khadra est resté très évasif en répondant aux questions d’Ardisson et voulant garder un discours optimiste est parfois tombé dans le ridicule disant par exemple : « J’interdis l’exploitation du gaz de schiste dans mon pays ». Au sujet des fonds étatiques dilapidés, il s’est écrié, un grand sourire aux lèvres : « Je ne sais pas où est cet argent mais on va le retrouver et on va le ramener ».