Rencontre autour de « Le Naufrage de La Lune » avec Amira-Géhanne Khalfallah

À l’occasion de la parution de son premier roman Le Naufrage de La Lune une rencontre avec l’écrivaine Amira-Géhanne Khalfallah est organisée ce Samedi 20 octobre à partir de 15h

Librairie

L’Arbre à dires

48, boulevard Sidi Yahia – Hydra, Alger.

Descriptif :

Avec le « Naufrage de la lune » Amira-Géhanne Khalfallah signe son premier roman (paru aux éditions Barzakh ) et fait revivre dans une fiction originale aux lecteurs un épisode important mais oublié de l’histoire de l’Algérie, celle de la ville de Jijel (Gigérie à l’époque) en particulier, lorsque elle fut attaquée le 22 juillet 1664 par la flotte de Louis XIV

Soutenus par les navires de l’ordre de Malte, près de 5000 soldats du royaume de France ont débarqué sur cette terre  pour établir une base navale permanente et une fortification dans une ville qui échappe jusque-là à la domination de la régence ottomane, et ainsi faciliter la lutte contre les régences d’Alger et de Tunis.

Le décor du roman s’installe par la suite dans la demeure fastueuse de Chabane Agha, à Alger. Le souverain prépare lui aussi un assaut contre Gigéri et se délecte du cadeau offert par le Roi Soleil. Cette ville côtière, Gigéri, échappant à la mainmise ottomane depuis plus d’un siècle, Chabane Agha prévoit de la prendre avec le concours de ses habitants berbères…

Géhanne Khalfallah tisse un récit original et subtil qui se lit avec un surprenant sentiment de dépaysement. Une intrigue foisonnante se déroule, tendue de suspens, où sont campés nombre de personnages, certains lunaires et nimbés d’un impalpable mystère, d’autres débonnaires ou maléfiques : l’énigmatique Raïss Mahmoud, son épouse Thiziri, alerte et audacieuse, Remla le conjador et joueur de mandore, Neffa la vieille tante revêche… Autant de destins qui se nouent, se croisent, dans  un décor où la nature règne dans toute sa puissance primordiale.

Amira-Géhanne Khalfallah est née en Algérie et vit au Maroc depuis 2007. Diplômée en biologie cellulaire et moléculaire elle devient journaliste en 2001. Elle écrit pour le théâtre et la marionnette. Ses pièces sont jouées en Europe et en Afrique. Sa farce Les draps a été publiée aux éditions La Marelle (Marseille 2015)