Remous au sein du FFS

Nous apprenons ce samedi que le Conseil fédéral du FFS (Front des forces socialistes) s’est réuni au siège national du parti à Alger, et à exigé « le respect des textes du parti, la collégialite dans la prise de décisions, le départ de Mohamed Hadj Djilani et l’organisation d’un Conseil National extraordinaire ».

Le Premier secrétaire, Mohamed Hadj Djilani a été reconduit dans ses fonctions le 27 janvier dernier, mais cela n’a pas empêché des membres du parti à contester cette élection. Certains d’entre eux ont même décidé de quitter le FFS à l’image de Farid Bouaziz, l’ancien fédéral de Tizi-Ouzou.