Rabah Madjer : « Je ne démissionne pas ! »

Le sélectionneur national Rabah Madjer a indiqué lors de la conférence de presse qui a suivie la rencontre face au Cap Vert perdue (2-3) ce vendredi soir au stade du 5 juillet, que l’équipe avait payé cher le prix des erreurs commises : « Je suis déçu par le résultat, on aurait pu gagner et en deuxième mi-temps on aurait réglé le problème,  mais malheureusement se sont des erreurs qu’on a commises et dont on a payé le prix cher, que voulez-vous que je vous dise ? ».

Selon le coach des Verts, ces matchs restent des tests qui permettent de corriger les erreurs : « Ce sont  des matchs de préparation, l’essentiel c’est qu’on soit prêts pour le match de la Gambie, c’est ça le premier match officiel. On dispute des matchs  pour faire des corrections et voir ce qui a été bon et ce qui a été moins bon, une défaite ça nous donne à réfléchir ».

« Une partie du public a été endoctriné »

Pour ce qui est de la réaction du public à la fin de la rencontre, le sélectionneur national a déploré le fait qu’il ait soutenu l’équipe adverse : « Le public est libre il n’ y a aucun problème mais il est interdit de soutenir l’équipe adverse, car ils sont venus pour jouer un match amical contre l’Algérie. Nous sommes en pleine préparation,  le public doit soutenir son équipe mais malheureusement ce n’était pas le cas, c’est le contraire  lors de tous les matchs qu’on a disputé au stade du 5 juillet même les joueurs sont affectés ».

A la question pourquoi il était lui-même visé, Madjer a rétorqué : « Je ne veux pas en parler mais il y a une partie du public qui a été endoctriné ».

« Chaouchi n’est pas le seul à avoir commis des erreurs »

Enfin, s’agissant du rendement du gardien de but Faouzi Chaouchi, Madjer estime qu’il y a eu des erreurs commises mais que d’autres joueurs aussi n’ont pas eu le rendement attendu : « Il est vrais qu’il y a eu des erreurs commises de la part de Chaouchi,  il n’aurait pas dû prendre de risques dans la surface de réparation et dégager le ballon. On aura l’occasion de se voir et d’en parler mais il n’y a pas que Chaouchi, il y a d’autres joueurs qui n’ont pas donné le meilleur d’eux même » a-t-il ajouté.

« C’est malheureux de voir les gens m’insulter de cette manière car j’ai beaucoup donné à l’équipe nationale. Est-que les insultes m’affectent au point de songer à démissionner ? Non, je peux vous dire que si je démissionne de mon poste, je condamnerai l’équipe nationale qui entrera dans une crise sans précédent. C’est moi qui vous le dit. Justement, je ne démissionne pas car j’ai beaucoup de respect pour l’EN et j’ai beaucoup de respect pour mon pays. On sait ce qu’on fait, laissez nous travailler les gars. Par le passé on a fait de belles rencontres et à l’avenir nous serons bien meilleurs. Faites nous confiance les gars !«