Projet de loi sur la prévention contre la corruption, l’AACC appelle à la vigilance

Dans un message adressé aux rédactions, Djilali Hadjadj, président de l’Association algérienne de lutte contre la corruption (AACC) estime que le projet de loi amendant la loi du 20 février 2006 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption et programmé en plénière à l’APN demain mardi 5 février 2019 va passer en catimini, presque à huit clos.

« Le gouvernement est en train de réussir le passage en force à l’APN pour son projet de loi relatif à des amendements de la loi du 20 février 2006 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption : avant la fin de cette semaine, il sera adopté…..Puis le projet sera aussi vite liquidé par le Sénat », indique l’association qui pensent que cette rapidité est justifiée par la prochaine visite des experts des Nations-Unies pour évaluer l’Algérie par rapport à l’application de la Conventions des Nations-Unies contre la corruption

L’Association algérienne de lutte contre la corruption rappelle que « le projet de loi amendant la loi du 20 février 2006 de prévention et de lutte contre la corruption a été adopté par le Conseil des ministres le 27 décembre 2018, puis déposé à l’APN quelques jours plus tard, la 1ère semaine de janvier 2019 ». La « Commission des affaires juridiques, administratives et des libertés de l’APN liquide ses auditions et ses consultations en 48h, les 21 et 22 janvier dernier, consultations limitées et restreintes où les représentants de la société civile n’ont pas été invités », poursuit l’AACC qui appelle les journalistes à être présents en force demain mardi au parlement.