Projection-débat : « Les Maisons de la Mer » de Hamza Mendil à Alger

« Les Maisons de la Mer  » , film-documentaire algérien de Hamza Mendi qui a remporté la Palme de bronze du Festival Mondial de l’image sous-marine AQUATIC le 4 novembre dernier, a été projeté pour la première fois à Alger le 14 décembre à la salle Ibn Khaldoun.

Ce film co-produit par l’Association Hippone Sub d’Annaba et la société de production algérienne Nephrops GP et financé par le programme FEM/SGP/ PNUD des Nations Unies met en scène la création de récifs artificiels au large des côtes d’Annaba pour la préservation de la diversité aquatique locale. La réalisation de ce projet ambitieux a necessité près de deux années d’étude et la collaboration de scientifiques, de cadres de différents ministères et de nombreux membres de l’association Hippone Sub.

Après la projection, le réalisateur a tenu à offrir à chacune des personnes ayant participé au projet une copie de la distinction obtenue à Marseille. L’original de la Palme de bronze, c’est à sa mère qu’il l’a remis dans un moment chargé en émotion. « Elle m’a supporté durant 30 ans. Elle lui revient de droit. Imaginez ce que c’est pour une maman que son fils vienne lui dire un beau matin qu’il va commencer à réaliser des documentaires », a-t-il déclaré.

Le réalisateur et l’un des scientifiques ayant encadré le projet ont ensuite répondu aux questions du public posées pour la plupart par les étudiants de l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Mer dont est issu Hamza Mendi. Le débat a alors principalement concerné les détails techniques de la réalisation des récifs artificiels.