Prix Nobel de la paix 2018 : Deux combats de vies récompensés

C’est un prix Nobel de la paix symboliquement très fort qu’a décerné ce vendredi 5 octobre 2018 le Comité Nobel norvégien, puisqu’il récompense deux personnes très impliquées dans la lutte contre les violences faites aux femmes en temps de guerre, le Congolais Denis Mukwege et la Yézidie Nadia Murad.

Le docteur congolais Denis Mukwege, gynécologue qui soigne les femmes violées en RDC, et Nadia Murad, ex-esclave sexuelle du groupe Etat islamique, tous deux sont récompensés pour leur combat contre les viols de guerre. Denis Mukwege, dans une courte déclaration devant la presse de sa clinique de Panzi à Bukavu, a dédié son Nobel aux femmes meurtries par les conflits et confrontées à la violence de tous les jours, tandis que Nadia Murad a tenu à dire que ce prix signifiait beaucoup pour toutes les femmes victimes de violences sexuelles.

Nadia Murad qui fut d’ailleurs une esclave sexuelle de Daech en 2014, alors que l’organisation Etat islamique prend le contrôle d’une partie du territoire irakien et cible particulièrement la communauté yézidie, jugée hérétique. Les jihadistes tuent les hommes et kidnappent des milliers de femmes pour en faire des esclaves sexuelles, certaines, comme Nadia Murad, sont arrivées à sortir de l’horreur, mais la reconstruction de ces femmes est extrêmement difficile car elles sont souvent considérées comme salies aux yeux de leur communauté.

« Nadia Murad a eu le courage hors du commun de raconter au monde se propre souffrance et de parler pour toutes les autres victimes « , a souligné la présidente du Comité Nobel.

Elle est aujourd’hui ambassadrice de l’ONU pour la dignité des victimes du trafic d’êtres humains. Pour son combat, elle avait reçu le prix Sakharov en 2016.