La police espagnole accusée d’avoir tué un migrant algérien

Une vidéo montrant des affrontements entre la police espagnole et des dizaines de harragas dans l’enceinte de la prison d’Archidona à Malaga a fait le tour des réseaux sociaux. Mohamed Bouderbala, migrant algérien de 37 ans originaire de Mostaganem est mort lors de ces affrontements.

Le 29 décembre 2017, la police espagnole a déclaré la mort de Mohamed Bourderbala en affirmant que ce dernier s’était suicidé. Cependant, d’après les autres harragas présents, il aurait succombé à un coup à la tête porté par un policier espagnol.

Sur les images qui circulent depuis samedi 30 décembre, on peut voir un groupe de migrants algériens entourant le corps de Mohamed Bouderbala et ceux de personnes blessées lors des affrontement et appelant à une réaction de la presse et des autorités algériennes.

Les autorités espagnoles ont ouvert une enquête et ont pris contact avec la familles du défunt pour le rapatriement du corps.