Oussama Sahnoune à Casbah Tribune : «Maintenir mon niveau pour bien représenter la natation algérienne»

Le nageur algérien Oussama Sahnoune, s’est illustré cette semaine en remportant le titre de champion de France au 50m et 100m nage libre mais aussi celui de vice-champion de France au 100m papillon, réalisant au passage la quatrième meilleure performance mondiale de l’année sur le 100m crawl, qualificative aux prochains Championnats du Monde en Chine.

Contacté par nos soins, le sociétaire du «Cercle des Nageurs de Marseille» nous a livré ses impressions et s’est confié sur ses objectifs futurs.

Tout d’abord félicitations, qu’avez-vous à dire sur les résultats que vous avez réalisé ?

Franchement, je suis très content de mes résultats, j’ai eu deux titres de Champion de France, je suis aussi vice champion de France en papillon. J’ai fait mes meilleurs temps et la 4 ème performance mondiale de l’année sur le 100 m crawl.

Vous attendiez-vous à atteindre ce niveau ?

Je ne vous cache pas que oui surtout après les résultats que j’ai obtenus lors du Championnat du monde à Budapest, j’ai travaillé dur pour continuer sur la même lancée.

Vous aviez eu quelques soucis avec la Fédération dernièrement, les choses se sont-elles apaisées ?

Il est vrai que j’avais des soucis puisqu’ils ne m’avaient pas engagé sur une course lors des derniers Championnats du Monde, et je ne l’ai su qu’à la dernière minute, quand j’en ai parlé avec le Directeur technique et le président, ils n’ont pas voulu assumer. Maintenant, honnêtement je n’y pense plus, je préfère savourer ma réussite.

Quels sont vos prochains objectifs ?

L’année prochaine je participe aux Jeux Méditerranéens en Espagne, j’ai aussi les Championnats d’Afrique en Algérie, les Championnats du monde en Chine le mois de décembre et pour lesquels je suis engagé dans quatre courses et c’est déjà pas mal.

Pensez-vous pouvoir réaliser les mêmes performances lors du prochain Championnat du Monde ?

Ecoutez, j’ai déjà acquis de l’expérience, je connais le niveau mondial, je fais partie des cinq meilleurs au Monde alors j’espère que je vais maintenir mon niveau pour bien représenter la natation algérienne.

Une médaille olympique pour la natation algérienne, pensez-vous que c’est possible ?

On travaille pour ça ! J’ai fait 20ème aux derniers Jeux Olympiques, là je suis dans les cinq meilleurs au monde, il me reste encore trois ans avant les prochains JO, donc je travaille d’arrache pied, mon espoir est celui de tout le peuple algérien, et mon seul but est de réussir. Je tiens au passage à remercier les responsables de mon club en Algérie, le GSP (Groupement Sportif Pétrolier) et notamment Rachid Leurari pour leur aide et leur soutien.