Ninvesti : lancement du premier acteur de la fintech en Algérie

Le 10 mai 2020 aura lieu le lancement de la première plateforme de financement participatif en Algérie. Ce concept qui se nomme Ninvesti, est le premier en son genre dans le pays. Il a pour
objectif de « mettre en relation de jeunes créateurs d’entreprises avec des personnes désireuses d’investir dans des projets innovants » indiquent les instigateurs du projet.

Créé par des jeunes entrepreneurs franco-algérien en 2019, Ninvesti se veut être « le site de référence » du financement collaboratif. Cette plateforme mettra en lien d’un côté, des porteurs de projets algériens en « mal de financement », et d’un côté des investisseurs essentiellement issus de
la diaspora algérienne.

« Des partenaires bancaires et financiers vont ainsi rejoindre cette aventure pour permettre le rapatriement des fonds destinés aux porteurs de projets en Algérie, ainsi, qu’à terme, la possibilité
de paiement en ligne pour les investisseurs avec tout type de carte bancaire. » ont annoncé les initiateurs du projet.

Cette solution qui est considérée comme une « alternative aux financement bancaire classique », disposera d’un site web et d’une application qui fera son apparition dans les deux semaines qui
suivront le lancement.

Pour ses concepteurs, la plateforme permettra « d’orienter l’épargne de la diaspora et des investisseurs privés, de manière sécurisée, vers des projets innovants et à forte valeur ajoutée en
Algérie ».

Il s’agit également de « capter les flux de devise étrangère vers l’Algérie à travers un circuit légal et conventionnel » déclarent les fondateurs.

Face à la difficulté de certains entrepreneurs algériens à obtenir une levée de fonds ou accéder à des prêts bancaires, cette plateforme représente une solution concrète afin de booster leurs projets.