Mondial 2022: la FIFA dément le rapport d’Amnesty sur les salariés non payés

La Fédération internationale de football a démenti ce jeudi à travers un communiqué les accusations d’Amnesty International qui avait révélé dans un rapport publié hier mercredi que des centaines d’employés ne percevaient pas de salaires pour les travaux du Mondial 2022 au Qatar.

« Il n’y a pas de raison de croire que cela se soit produit dans le cadre d’une construction liée à la Coupe du monde 2022. La société nommée dans le rapport n’est pas employée sur un chantier de construction de la Coupe du Monde Fifa 2022 et nous n’avons aucune information suggérant qu’elle travaille sur un autre site directement lié à la livraison du tournoi », a précisé la FIFA avant de poursuivre : « Relier les abus portant atteinte aux travailleurs à la construction d’un chantier de la Coupe du Monde de la Fifa simplement par le fait que le match d’ouverture et la finale seront joués dans cette ville nouvellement construite est extrêmement trompeur ».